LES JNOUN VOYAGEURS

LES JNOUN A LA FIESTA DES SUDS 2010



 
  le blog de l'expo- vente

Bienvenue chez les Jnoun

cliquez sur le lien en dessous

 

 


http://bienvenuechezlesjnoun.wordpress.com/

 

 

 

....Août 2008. Les artistes voyageurs des JNOUN, Nadia Lagati et Philippe Ivanez, font escale dans la vibrante mégalopole indienne. Au détour d’un antiquaire, le duo globe-trotter chine un ensemble de photos et d’affiches évoquant l’atmosphère des années 50 afin de les transformer en objets design. Au milieu du lot, un couple au regard intense envoûte l’objectif et ravive la grande époque de la photographie de portrait. Apprêtés et solennels, des jeunes mariés apparaissent aimantés par l’appareil qui va graver cet instant de vie sur pellicule.

C’est le début d’une longue odyssé ..........

 

.....Marseille. Septembre 2010. Promue identité visuelle de la 18ème Fiesta des Suds, la pose figée des amants de Bombay fleurit sur tous les murs de la cité phocéenne comme l’annonce de jours de fête au cœur de l’été indien. A la fois empreinte d’histoire et de modernité, de voyages et de cultures croisées, de rencontres, de diversité et de symboles mêlés, l’affiche 2010 projette les valeurs, pour ne pas dire l’identité de la Fiesta des Suds. Pour Staph, son auteur, «ce n’est pas nous qui les regardons, ce sont eux qui nous regardent et paraissent nous questionner ». Selon Philippe Ivanez, «l’iconographie de la carte d’identité renvoie un symbole fort compte tenu de l’histoire migratoire de Marseille». Cette histoire vue par le prisme de la photographie, passée par le révélateur puis par le fixateur…

En hôtes bienveillants, le couple dans ses habits de soirée semble désormais attendre ses convives - les publics de la Fiesta des Suds - comme on accueille la terre entière pour deux semaines de réjouissances. Le regard franc et plein d’espoirs en réponse au proverbe indien : « le monde semble sombre quand on a les yeux fermés. » Bienvenue dans la lumière…  © BiBi aka Olivier Rey //Fiesta des suds 2010

 

 

 

 

 

 


Lien permanent
Publié à 10:19, le 19/09/2010, Marseille
Mots clefs : Shanghaikyotolesjnounfactorychinalagatimp2013japanivanezlesjnoun


LES JNOUN BALDI CREATEURS

© les jnoun 2009

LES JNOUN FACTORY CATALOGUE OBJETS


Lien permanent
Publié à 22:43, le 19/09/2009,
Mots clefs : selectotourbledconnexionmarseille 2013marseille port autonomelagatiivanezlesjnoun


LES OMBRES DES VENTS


 

Photographies: Philippe ivanez © les jnoun factory 2009 

LES  OMBRES DES VENTS

montre la conquête du vide, des nomades du désert Algérien, la fête ancestrale de la Seibiba, la fête du pacte d'une guerre sans sang:


 

En, la célébrant, on ne célèbre point la guerre elle-même en réalité cela a pu avoir lieu en des temps bien lointains ; ce qu'on célèbre, c'est sa fin. Sa fin définitive, sa mort. Cela se passe le jour de âachoura, fête juive dont le nom est dérivé du mot signifiant « 10 » en arabe, et qui survient le dixième jour du mois de muharam, premier mois de l'année musulmane. Cela se passe dans la convergence de la parole et du geste qui élargissent, au fur et à mesure de son déroulement,  pour souscrire auprès du ciel et de la terre, amis, une assurance contre la tentation de la guerre comme on souscrit, ailleurs, une assurance contre le vol ou contre l'incendie. On y simule le combat, de crainte d'avoir un jour à le livrer encore ; on y danse l'épée à la main et le corps à l'assaut du ciel.  Et les femmes, se souvenant des chansons vives de la guerre, galvanisent des guerriers qui ne le sont plus que par leur spectaculaire vêture où le cuir façonné, le métal ferme et le tissu léger se rassemblent, et par les mains actives qui ne se taisent pas plus que ne se taisent les lèvres coloriées ; les mains des femmes qui claquent leurs encouragements.

 

Remerciements célestes à la direction du  Théâtre des Salins  scène nationale de la ville de Martigues

impression serigraphie numerique  sur dibonb aluminium brossé 3mm format 120x80 & 70 x55 




 

 

 

 

 

 

 


Lien permanent
Publié à 23:38, le 19/02/2009, Martigues
Mots clefs : ombresespacetouaregventssaharaivanezjnounlesjnoundesert


DE L'ART D'ACCOMODER LES RESTES...

 
 
© les jnoun factory 2008

Lien permanent
Publié à 23:57, le 16/12/2008, Marseille
Mots clefs : lesjnounfactorynicolecremelagatimp2013ivanezlesjnoun


LA TABLE DES JNOUN

   

© les jnoun factory 2008

Imprimé à Marseille en novembre 2008  dans les ateliers Nicole Créme avec l'aide precieuse de Maitre Tchoko Ricardo. 


Lien permanent
Publié à 23:47, le 18/11/2008, Marseille
Mots clefs : lesjnounfactoryrideauxserviettesnappebon goutartdelatablenicolecremelesjnounbienvenuechezlesjnoun


©® LES JNOUN FACTORY & Missmu & le Bijoutier

©®  LES JNOUN FACTORY 2008// special thanks at MARSEILLE QUADRISSIMO TEAM


Lien permanent
Publié à 23:38, le 23/10/2008, Marseille
Mots clefs : missmufidfmrdecochaisequadrissimoivanezlesjnoun


JNOUN FACTORY - TEAM QUADRISSIMO

 

 

 

 

 

Une impression de performance artistique

 
 

Inauguration des locaux de Quadrissimo

Quadrissimo, entreprise spécialisée dans l’impression numérique a fêté l’inauguration de ses nouveaux locaux en compagnie, entre autres, de Marseille Provence 2013. Trois soirs durant, des artistes ont imprimé en direct des travaux inspirés de leurs diverses pérégrinations à travers l’Europe.

Certains étaient partis explorer des villes futures capitales européennes de la culture, d’autres ont participé au périple Marseille-Gdansk, dans le cadre du projet “Marseille Téléport”. Tous ont ainsi collecté des images fixes ou en mouvement. Il ne leur restait plus qu’à traduire ces perceptions en impressions et à les confronter aux regards du public. Ils ont profité de l’inauguration pour réaliser des tirages très grand format. Les pièces ont ensuite été découpées et assemblées. Les locaux de la société se sont donc progressivement transformés en un espace d’exposition vivant et évolutif.

 

A chaque jour son cocktail
Le premier soir, Guillaume Vinrich et Guillaume Kaercher, du collectif de graffeurs l’Artmada, ont présenté une fresque graphique qu’ils ont réalisé en puisant dans une série de 700 photos prises sur le vif dans les rues d’Istanbul.

Lors de la deuxième soirée, le photographe Robert Bilbil a imprimé ses photos de rues de Tallinn et Vilnius, fruits de 4 jours de balades dans chaque ville. Américanisation de l’Estonie, religiosité et superstition pour la Lituanie : Robert Bilbil a restitué ses pérégrinations dans les pays Baltes sur 4 triptyques grand format.

 

A écouter : Robert Bilbil parle de son expérience dans les pays Baltes et de la performance Quadrissimo

 

icon for podpress  Interview avec le photographe Robert Bilbil: Hide Player | Play in Popup

 

 

Le vidéaste et photographe Philippe lvanez, et le platicien Marc Boucherot ont eux projeté une vidéo sur le rideau d’entrée de l’entreprise : le fruit de leur voyage jusqu’à Brême et Gdansk. Ce road story artistique vient nourrir un projet, De la Méditerranée à la Baltique, qui se construit sur plusieurs années dans le cadre du réseau Cities on the edge. Marseille Provence 2013 se propose de construire un téléport sensible, un canal autant virtuel que réel, entre les rives de deux mers fermées de l’Europe du Sud et du Nord. Un site (M13teleport) témoigne de l’avancée du projet.

A écouter : Philippe Ivanez raconte son aventure jusqu’à Gdansk et décrit les oeuvres des Jnoun exposées à Quadrissimo.

 

Download Philippe Ivanez, Gdansk et les Jnoun

Le dernier soir, Stéphan Muntaner et Vincent Castellin de C-Ktre, ont transformé des images prises en Hongrie et en Slovénie en un fascinant jeu de couper/coller impressionniste. L’entreprise a imprimé « en direct » les motifs sur des plaques de deux mètres sur trois. Puis les tableaux sont passés à la découpe, au rainurage et au pliage. « Cette intervention « live » donnait une toute autre saveur au processus de fabrication, se souvient Stéphane Mutaner. Le personnel de l’entreprise devait travailler sans filet. Il n’avait pas le droit à l’erreur. D’habitude, ils sont dans l’ombre. Là toute l’équipe était impliquée dans la réalisation des panneaux. Un peu comme quand tu es sur scène».

 

Stéphan Muntaner n’a pas hésité longtemps avant de participer à cette inauguration. « Je connais Sam, le patron de Quadrissimo depuis 1991. Chacun de nous a évolué parallèlement et nous ne nous sommes jamais vraiment perdus de vue. L’année dernière par exemple, il a financé les tirages de l’exposition sur Plan de Campagne que j’ai présenté à la Chambre de Commerce et d’Industrie». Sans prétendre être un grand mécène, Sam est coutumier du fait. Il en retire à la fois du plaisir, de la visibilité et de la crédibilité. Et puis, si travailler avec une expérience artistique, n’est pas financièrement rentable, professionnellement, c’est très enrichissant. « Les artistes ont toujours envie d’expérimenter, explique encore Sam. Ils nous confrontent à des défis et ce faisant, forcément, ils augmentent les compétences et la capacité de réaction de l’équipe.  Nous sommes avant tout des amoureux de l’image. Les plasticiens, les photographes, mais aussi nos clients, nous ont donné ce goût pour la belle image. De notre côté, nous essayons d’apporter notre compétence technique et un matériel le plus performant possible ». À plusieurs niveaux, c’est bien de performance dont il fut question lors de ces trois soirées.

 

A écouter : Ambiance à Quadrissimo, en compagnie de Daniel, salarié de l’entreprise et frère du patron, et de Le Bijoutier, artiste graphiste.




Célia Pascaud / Fred Kahn pour Blog 2.013

 

 


Lien permanent
Publié à 01:12, le 24/07/2008, Marseille
Mots clefs : lagatimp2013quadrissimoivanezlesjnoun


POCHETTES SURPRISES BAZAR BIZ ART


Lien permanent
Publié à 12:28, le 14/12/2007, Marseille
Mots clefs : philippeivaneznadialagatiles jnounlesjnoun


LES JNOUN Nadia Lagati & Philippe Ivanez en français & en anglais

Les Jnoun (french and english version)

c'est le pluriel de Djinn (esprit, génie) en arabe et c'est bien nommé le produit des talents conjugués de ce couple de voyageurs de la vie, poètes de l'image, curieux du monde, des autres et amoureux de la richesse des cultures.

Nadia Lagati et Philippe Ivanez vous invitent ici à un voyage intimiste dans le monde des gens, des peuples, des paysages, des marques et marketings internationaux, à travers un regard créatif, esthète, sensible et graphique.

Vous découvrirez à travers une collection de sacs, accessoires et art de la table, dans un savant mélange de matières, couleurs et photographies d'époque, la communauté des femmes d'Ouled Nail que Nadia Lagati a rencontré sur une branche de son arbre généalogique.

Danseuses,chanteuses,courtisanes ou prostituées de la chaine montagneuse Djebel Amour en Algérie, leurs vies dans les quartiers reservés n'avaient rien d'un conte de fées. Elles ont inspiré et fasciné des peintre (Etienne Dinet ) des écrivains (Gide ,Louys et d'autres...) ou encore des photographes qui ont rendu hommage à leur grace, à leur beauté.

Cette collection des Jnoun by Nadia Lagati est un hommage et une dédicace à ces femmes pour que l'on ne les associe plus à un sous- érotisme de garnisons.

Un salon designé par les artistes à partir des photos graphiques de Philippe Ivanez vous transporte à travers son oeil artistique et sa touche esthétique dans l'univers sensible et réels de cette artiste voyageur.

C'est le "Diwan du Monde", qui ouvre votre intérieur aux cultures du monde.

Carnets de voyages, pochettes (pour homme aussi!!!) vont avec, dans l'esprit!

Et puis, la marque subversive Cousscouss-Clan, au design dérobé à cette boisson gazeuse mondialisée que nous ne citerons pas (ben oui, on fait comme à la TV!) qui joue avec les packagings kitch des produits des souks, étals et marchés foulés tout au long des voyages : épices, savons, objets usuels utiles ou futiles.

Du Pop art made in Maghreb décliné sur tee-shirt également.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, vous aviez aimé la collection spéciale des Jnoun pour Pangéa, dédiée aux indiennes et indiens Mapuche, vous aviez adoré le corner Jnoun des expos "Noël au féminin", et bien...Vous n'avez encore rien vu!!!

 

LES JNOUN Designers of the World in Marseille

Ouled Nail collection

Bags and handbags, cushions, collages, plates representing the women of the Ouled Nail tribe, from the Djebel Amour mountainous massif, Algeria.

Aesthetic homage and rehabilitation of her ancestors singers,dancers but also courtesans, by the designer Nadia Lagati.

World divan or travel living-room

Philipe Ivanez's photographical art illustrates the pouffes, cushions and settee of a furniture printed with pictures from all over the world.

Cousscouss-Clan

Pop art made in Maghreb where the two artists revisit the packaging of products from souks and international stands and bring us some treasures, kitsch as well as useful.

The word "jnoun" is the plural of "Djinn" (spirit,genie) in arabic and and it is well related to the mixed talents of this couple of life trevellers, poets of the picture, curious of the world and of the others, and lovers of the cultural wealths.

Nadia Lagati and Philippe Ivanez invite us to an intimist trip in the world of people, landscapes and international brands and maketings, through a creative, aesthete and sensitive look.

You will discover, with a collection of bags, accesories and crockery in a clever mix of materials, colours and old photographs, the women of Ouled Nail community that Nadia Lagati found out on her family tree.

Dancers, singers, coutesans or prostitutes from the Djebel Amour mountainous massif in Algeria, their lives in the inner city did not sound like a fairy tale. They have inspired and fascinated painters (Etienne Dinet), writers (Gide, Louys and others…) or also phtographs paying tribute to their grace and beauty.

This collection "Jnoun" by Nadia Lagati is an homage to these women for not to be associated anymore to a garrison eroticism.

A living-room designed by the artists with Philippe ivanez graphic photos transport us trough an artistic view and an aesthetical touch in the sensitive and real universe of this artist-traveller.

The "Diwan du Monde" (World divan) introduces us to the international cultures. Notebooks, handbags (also for men!) go together with the collection.

Finally, the subversive brand Cousscouss-Clan, which design is stolen to this famous globalised brand of soda that we will not quote (yes, we do the same as TV!) revisiting the packaging of items from souks, stands and markets, encountered in their trips: spices, soaps, usual or trivial products.

Pop art made in Maghreb also declined on tee-shirts.

Welcome in the World of Jnoun


 

 

 

 


Lien permanent
Publié à 10:39, le 21/10/2007, Marseille
Mots clefs :


LA MARSEILLAISE


Lien permanent
Publié à 11:30, le 11/07/2007, Marseille
Mots clefs : clancouss


Qui suis-je ?


les " JNOUN " la signification originale de génie est en grec "gignomai" > engendrer faire naitre le 'génie' est un être qui accompagne tout homme au cours de sa vie et qui contribue à fixer son sort. Dans la Rome antique, le 'génie' était supposer se montré favorable à ceux qui profitaient de la vie, et malveillant face aux natures abattues, déprimes.... Depuis la renaissance , la conviction selon laquelle un grand artiste est génial n'a fait que gagner du terrain Ce mot latin et donc indo -européen provient de la même racine que le 'Jinn' (pl. Jnoun) qui signifie également 'esprit' l'homme n'est que le jouet de nombreuses puissances extérieures,qui parviennent à entrer dans sa personne. une telle conviction était fort répandu dans le monde méditerranéen , l'inspiration poétique était l'œuvre des 'jenoun' , 'les esprits' >> lesjnoun@gmail.com <<

La carte des lieux visités



«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 


Lieux visités
France Marseille Martigues

Rubriques

LESJNOUNFACTORY

Newsletter

Saisissez votre adresse email